Indispensable « INCH’ALLAH » : La captivante saga du Moyen-Orient qui nous instruit vraiment !

Connaître, grâce à une passionnante saga historique, les causes séculaires, fort peu glorieuses pour la Grande-Bretagne et la France, ayant engendré la poudrière qu’est devenu le Moyen-Orient. Comprendre l’évolution des politiques d’Israël et des pays arabes en fonction des évènements et des hommes qui les ont provoqués. Deviner les terribles conséquences de l’islamisme sur nos démocraties occidentales, lequel était en germe dès le début du vingtième siècle. Croiser Ben Gourion, Nasser, Arafat, Begin, Sadate, Saddam Hussein, Ben Laden, Rabin et bien d’autres grands noms encore, pas toujours très brillants comme George W. Bush, qui ont façonné l’histoire contemporaine du Moyen-Orient.
C’est ce que nous propose ce merveilleux humaniste qu’est le Franco-Egyptien Gilbert Sinoué, à travers Inch’Allah ; roman mêlant la vie de plusieurs familles fictives, évoluant dans cette région en proie aux incessants séismes émaillant le Moyen-Orient depuis les accords Sykes-Picot et la déclaration Balfour, à l’histoire tragique et sanglante se déroulant depuis un siècle dans cette région du globe.

Aujourd’hui, tout le monde prend fait et cause, se pose en pseudo expert, assiste depuis un siècle au déchaînement de la violence dans cette partie du monde. Cependant, excepté les spécialistes de la question, qui connaît véritablement les raisons originelles qui ont permis la création d’Israël ? Ou suite à sa défaite de 1918, quelles répercussions a entraîné la chute de l’empire Ottoman sur les pays moyen-orientaux ? Quels rôles ont alors joué la Grande-Bretagne et, dans une moindre mesure, la France dans la création de la poudrière du Moyen-Orient ? Ou pourquoi le Liban s’est embrasé durant 15 ans lors d’une effroyable guerre civile ? Mais aussi, quelle était l’étonnante opinion politique générale des dirigeants des pays arabes dans les années 30 – 40… et comment était alors surnommé Sadate par ses collègues, lequel recevra le prix Nobel de la paix en 1978 ?
Qui sait encore qui portait le nom de Palestiniens avant 1947 ? Si chacun comprend aujourd’hui que Bush et son équipe ont attaqué l’Irak sous un faux prétexte – la dissimulation d’armes de destruction massive -, qui connaît la teneur des faux témoignages et rapports sur lesquels ils se sont appuyés pour mener leur action ? Ou encore, qui sont les Yézidis, quelles sont leurs croyances et selon quel motif dément les islamistes les massacrent-ils ?

C’est avec une honnêteté intellectuelle remarquable que l’auteur, pourtant Egyptien et donc susceptible de parti pris, pose les faits en faisant évoluer et réagir ses personnages en fonction des événements historiques, politiques et guerriers, tels qu’il imagine qu’ils eussent pu le faire s’ils avaient réellement existé. Ainsi, Sinoué parvient à s’imaginer dans la peau d’un Israélien comme dans celle d’un Irakien, chiite comme sunnite, ou d’un habitant de Gaza. Etonnant et brillant exercice de sa part, méritant d’être salué.

Inch’Allah est LE roman historico-contemporain indispensable. Mêlant faits réels, échanges verbaux et écrits authentiques, à la vie de héros romanesques, il nous permet ainsi d’appréhender tout en douceur et facilité la grande ainsi que la petite histoire, lesquelles façonnent toujours l’actualité la plus brûlante de notre planète.

« Bien des grands esprits au cours des siècles se sont attachés à conseiller les autres sur les façons de se faire des amis. Aucun d’eux ne s’est pourtant intéressé à la manière dont on se fait des ennemis. Et pourtant se faire un ennemi est simple : il suffit de chercher à tout prix à lui imposer notre culture »

1

« Thierry ôta ses lunettes de vue et se tourna vers Samia.
— Tu le crois ? Bush, Dick Cheney, Rumsfeld, Colin Powell, Wolfowitz, et j’en oublie… Tous ces gens-là se sont lancés dans une guerre à l’autre bout du monde et ont sacrifié des centaines de milliers de vies sur les simples fariboles d’un mythomane !
Samia secoua la tête.
— Non, mon amour. Ils se sont lancés parce qu’ils le voulaient.
— Dans ce cas, pesta Thierry en éteignant son ordinateur, vivement un nouveau procès de Nuremberg ! Et que l’on me nomme procureur général ! »

2
« Aux interrogations de Rasha, répondit le silence. Elle poursuivit :
— Deux rêves sont morts et enterrés. Celui des premiers temps ; le temps des kibboutzim où égalité et partage se voulaient la seule ambition. Cette époque des pionniers qui, par leur ténacité, leur courage, suscitèrent l’admiration du monde. Et le rêve des Palestiniens. À jamais privés de leur État.
Un sourire forcé anima les lèvres de son époux.
— Conclusion ?
— Conclusion ? Un État binational. Un Premier ministre palestinien, un président israélien.
Ron poussa un cri.
— Tu déraisonnes ! C’est impensable !
— Impensable, dis-tu ? Impensable ? Détrompe-toi. Tu sais bien que cela s’est produit dans un pays qui, lui aussi, vivait sous la loi du Talion : l’Afrique du Sud. Impensable ? Non. En mars 1963, trois cent mille Afro-Américains menés par un certain Martin Luther King marchaient sur Washington pour réclamer la fin de la discrimination. Aujourd’hui, c’est un président black qui occupe la Maison-Blanche. Impensable ? Une nuit de novembre 1989, le mur de Berlin est tombé. On le disait figé jusqu’à la fin des temps. Impensable ? En moins de vingt-quatre heures, on a vu s’écrouler l’Empire soviétique après plus de soixante-dix ans de règne sans partage. »

3

Comme vous le constatez, cette saga regroupe trois livres.
– Le souffle du jasmin, couvrant 1916 (Accords Sykes-Picot) à 1956 (Crise de Suez)
– Le cri des pierres, allant jusqu’au 4 novembre 1995 (Assassinat de Yitzhak Rabin par un extrémiste juif)
– Les cinq quartiers de la lune, couvrant 2001 (11 septembre 2001) à 2011 (Printemps arabe)
Chaque volume peut être lu indépendamment des autres… mais, à mon avis, ce serait regrettable si l’on désire vraiment capter la réalité des événements actuels.
Tous ces livres sont édités chez « Jai Lu », à environ 8,00€ chacun.

Espérons qu’une suite heureuse verra le jour…

Pour en savoir plus, le site officiel de Gilbert Sinoué : https://sinoue.fr/accueil/

 

 

Publicités
Cet article, publié dans EN ORIENT, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Indispensable « INCH’ALLAH » : La captivante saga du Moyen-Orient qui nous instruit vraiment !

  1. TiteZa dit :

    Et bien ayant quelques lacunes sur le sujet, je vais commencer par « Le Souffle du Jasmin ». Merci pour la présentation de ces trois ouvrages et de l’auteur.
    Bon courage pour ton nouveau né LepetitLu le blog et bonne continuation 😉
    Je te souhaite une très bonne soirée !!!

    J'aime

    • LYDIE dit :

      Premier commentaire de mon premier billet ! Tu pourras t’enorgueillir d’avoir foulé un espace vierge, d’avoir été la première… celle qu’on n’oublie jamais !
      Merci à toi, parce que donner envie au lecteur, être capable de le convaincre de lire ce que j’ai aimé – adoré -, tel est mon objectif !

      Je crois que bien peu de gens sur cette terre n’ont pas de lacune sur le sujet, tant on parle, on prend fait et cause, sans même savoir, ou au mieux se rappeler, quelles sont les causes, qui a fait quoi, comment…

      Une excellente soirée à toi et, de magnifiques heures de lecture à venir !

      J'aime

  2. Cécile C dit :

    Bonjour,
    J’avoue que les romans « historiques » ne sont pas forcément ma tasse de thé mais là, comprendre les choses, comment tourne le monde grâce à un roman … je pourrais être tentée ! Merci pour cette critique fort intéressante …

    J'aime

    • LYDIE dit :

      C’est vraiment la mienne par contre. Je suis passionnée d’histoire car elle permet, bien souvent, de mieux appréhender le monde contemporain.
      J’espère que Sinoué te fera changer d’avis, d’autant plus qu’en nous expliquant la genèse de l’instabilité moyen-orientale et de l’islamisme, il nous fait passer de l’histoire à l’actualité.

      Merci infiniment pour ton avis.

      J'aime

  3. La Carne dit :

    je pourrais me laisser tenter. Le sujet m’intéresse. Ne lisant jamais de livre sur l’Histoire, le fait qu’il mélange romanesque et histoire pourrait me plaire. Je le note pour plus tard.

    J'aime

    • LYDIE dit :

      C’est ce que je tente de faire passer. A savoir qu’Inch’Allah est un excellent compromis pour qui n’est pas forcément adepte de l’histoire avec un grand H. Le côté roman permet de s’instruire en douceur, sans que ce puisse paraître rébarbatif.

      Aimé par 1 personne

UN SABLÉ MAISON À M'OFFRIR ? C'EST CI-DESSOUS !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s