DES MIETTES SUR MOI

… Ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir à propos de mes motivations !

Je suis une lectrice compulsive. Depuis toujours. Au point, si je me rends sans lecture dans ce qu’il est convenu de nommer « lieux d’aisances », d’être capable de lire les informations inscrites sur les flacons de désinfectants, de désodorisants, ou tout ce qui me tombera sous la main !
Or lire, quand on aime le livre en tant qu’objet, qu’on déteste l’emprunter -enfin surtout le rendre-, qu’on abhorre les liseuses, constitue, soyons honnêtes, un véritable budget. J’attends donc souvent les sorties en format poche, moins onéreuses. Cela dit, ça n’est pas systématique. Lorsqu’un livre en format classique me fait la danse du ventre sur son rayon, en me fixant afin de m’hypnotiser tout en me susurrant des,  « Choisis-moi ! Déguste-moi »  !  aguicheurs… alors, je suis faible. Pire, je peux même succomber à une nouveauté ! Oui, je ne suis qu’une faible lectrice, je le reconnais…

J’éprouve une certaine frustration à garder pour moi mes impressions, j’estime même que lire un ouvrage sans le partager rend sa lecture en partie stérile. Un peu comme s’il mourrait, si je ne donne à personne l’envie de le découvrir après qu’il m’ait séduite.
Si j’ai souffert pour le terminer, deux options s’offrent à moi. Ou j’ai détesté parce que c’est réellement mal écrit, rempli d’invraisemblances alors, de la même façon, j’ai envie de le faire savoir afin d’épargner à d’autres lecteurs potentiels une cruelle déception. Ou bien, je n’ai simplement pas apprécié, mais je sens intuitivement que c’est un bon ouvrage ne correspondant juste pas à mes goûts, et alors pourquoi ne pas en faire part en y incluant quelques réserves et mises en garde ?!

Sincèrement, vous qui faites l’effort de lire ma prose, n’avez-vous jamais eu envie d’expliquer à tous ceux que vous croisiez, à quel point vous aviez pris un pied monumental, aviez éprouvé un orgasme spontané à la lecture d’un bouquin ? N’avez-vous jamais eu envie de faire déclarer l’objet de votre engouement, « Lecture d’utilité publique » ?! Mieux, vous transformer en dictateur, afin d’obliger chacun à le lire ?!!!
Moi si. Je l’avoue monsieur le juge, je le confesse monsieur le curé ! Et j’assume.

J’ai récemment acheté chez mon enseigne préférée, une merveille grâce… à la mini fiche lecture laissée par le libraire dans le bouquin ! Sans celle-ci, je serais totalement passée à côté de cette splendeur.
N’est-ce point là la preuve que le partage est essentiel, et que sans lui… un livre meurt un peu ?

Je suis consciente que, des blogs littéraires, il y en a une flopée. J’espère cependant répondre à un besoin : celui des lecteurs ne pouvant pas systématiquement se permettre de s’offrir le dernier ouvrage paru. De même, je serais ravie que des ouvrages ne figurant plus au rayon nouveautés, malheureux oubliés par les lecteurs trop pressés se dirigeant vers la facilité des sunlights, soient remis en lumière. Et puis, si je peux glisser une petite note d’humour, une certaine légèreté dans ce monde qui se veut parfois trop sérieux parce qu’intellectuel…

les-livres-cest-decc81passecc812

Publicités

20 commentaires pour DES MIETTES SUR MOI

  1. Cécile C dit :

    Bonjour Le Petit Lu,
    Je suis venue jusqu’ici grâce à La Carne et je lui dis merci !
    Un blog qui permet de lire, de partager, d’échanger !! Génial
    Merci et à bientôt,
    Cécile

    J'aime

  2. LYDIE dit :

    Aaaah, La Carne… une bien délicieuse vilaine !
    Merci à toi d’avoir suivi son conseil, d’avoir poussé la porte et de me laisser un petit sablé !
    J’espère ne pas te décevoir.
    Et oui, c’est bien ce que j’espère… partager, échanger. Car sans cela, un blog devient un simple journal intime et franchement, ça n’est pas mon but ! 😉

    Ayant rédigé mon premier com (enfin !), tu as le droit de rejouer !
    Mieux tu es nommée VIP !

    A bientôt !

    J'aime

  3. Pomponette dit :

    J’ai pas mal laissé tomber la blogo ces temps-ci. Je ne commente d’ailleurs quasi jamais ! Cependant,un blog littéraire ne pouvait que m’attirer :). Bon vent Lydie 😉

    J'aime

    • LYDIE dit :

      Oh merci ! Et pluie de douceurs biscuitées sur toi ! (pas de panique, le système de nettoyage intégré est prévu !).

      Pomponette, sur un blog littéraire, ça évoque Pagnol. C’est donc un bon présage.

      Aimé par 1 personne

      • Pomponette dit :

        Haha, pas besoin de système de nettoyage avec moi, j’aspire même les miettes :D.

        Ah mais c’est justement un hommage à ce cher Pagnol 😉

        J'aime

        • LYDIE dit :

          Noooooon, je ne veux pas être aspirée ! Ou alors juste aux endroits pleins de cellulite et de gras ! Et il y a de quoi faire.

          Bien, j’ai donc passé l’examen : je suis capable de savoir que Pomponette est la chatte du Boulanger. Ouf.
          Parce que si la référence avait été celle d’un roman de SF, j’étais recalée directement.

          Aimé par 1 personne

  4. Et bien, bien le bonjour et ravie de te découvrir ! En effet elle t’a propulsé sur le devant cette chipie là 😉
    À très bientôt 😁

    J'aime

    • LYDIE dit :

      La Carne est une sainte (note pour plus tard : penser à en parler au Vatican).
      Merci à toi d’avoir suivi son sage conseil. Parce que elle, elle sait que je suis géniale. Et elle, elle a toujours raison. Donc…

      A bientôt ! 🙂

      Aimé par 1 personne

  5. Morrigan dit :

    Certes, la Carne est une sainte…mais satanique car, de sa faute, je vais devoir revoir mes comptes alloués aux livres chinés. Ouais bon, je sais, j’achète neuf aussi car quand je trépigne deux mois (61 jours ENTIERS mais ENTIERS quoi !!!! à tirer la langue !!!) à vouloir la suite etc etc….je suis donc vénère pour attendre la sortie en poche, ou que ma biblio fasse l’effort incommensurable de s’intéresser à certains pans d’univers livresque non sponsorisé par la raclette/tartiflette du coin ! Donc je suis IMMENSEMENT d’accord pour avoir un aperçu de pleeeiiinnn de lectures possibles avant de finir SDF avec bibliothèque à charge. (tu crois qu’il y a une allocation spécifique pour ?)… Bon vent à ce petit blog croustillant qui titille mes papilles de lectrice !

    J'aime

    • LYDIE dit :

      Nous sommes donc sponsorisées par les mêmes… In Reblochon we trust ! Je suis d’ailleurs une AOC reblochonesque. Je tente donc d’éviter les traces de gras sur le papier et sur l’écran (pas simple !). Mon four à raclette, le vrai, pas ces infâmes petites coupelles félonnes, mais celui qui permet de réellement racler – merci Bron, la marque haut-savoyarde en vente dans toutes les bonnes librairies, euh non, pas librairies ; en vente quoi ! -, donc mon four à raclette et mon caquelon trépignent déjà.

      Quant à ton budget, comme je l’indique ci-dessus, je ne vais pas particulièrement me pencher sur le berceau des nouveaux nés commentés jusqu’à plus soif par toute la blogo littéraire. Peu me chaut qu’un livre soit nouveau. Je parcours les rayons, et comme pour Inch’Allah (ou mon prochain billet), je craque ou pas. Y compris pour de vieux cacochymes oubliés en plein courant d’air, ne demandant qu’un bol d’air frais !
      Donc, gageons que mes lectures puissent aussi se trouver dans certains vide-greniers, brocantes, boîtes à livres, etc…

      Merci infiniment de ton passage !
      Et…

      Que la force du reblochon et de l’abondance soit avec toi !

      J'aime

  6. Stéphanie dit :

    ah ouais, alors en vrai tu écris sur les livres…. et en plus tu écris bien. Tu n’es donc pas une légende urbaine que la Carne aurait voulu nous faire avaler…. et bien là, je suis epatée…
    Je pense me plaire chez toi, si tant est que tu m’y gardes… car je suis une lectrice boulimique et compulsive voire insomniaque, mais qui va lire sur liseuse. Vas y fouette moi j’adore cela…
    bref, je crois bien que je vais t’aimer… !

    J'aime

    • LYDIE dit :

      Oh la la, ça commence fort les compliments !
      Merciiiiii !
      Merci parce que c’est la première fois que je m’essaye à ce style, que l’exercice est nouveau pour moi, et que je craignais de n’être qu’une nouvelle parmi des centaines… qui plus est, sans talent particulier. Et surtout j’avais la trouille de n’être pas lue, pas commentée, pas partagée… pas aimée quoi !
      Ecrire à propos du travail d’autrui, je n’ai jamais fait. Inch’Allah est mon coup d’essai. J’ai tenté d’assurer en choisissant un auteur que je vénère… ce qui, parallèlement, était risqué puisqu’objet de toute mon admiration !

      Je vais essayé d’oublier que tu es adepte de la secte des Traitresses Liseuses…
      A part le gain de place, s’il te plaît, explique-moi (c’est une vraie question) : comment peut-on, lorsqu’on aime lire, ne pas être accroc aux livres papier ?! 🙂

      J'aime

      • Stéphanie dit :

        alors l’intérêt de lire sur liseuse est celui de concilier insomnie et lit conjugal et nuits qui se terminent dans le lit de la ptiote et insomnie. Je peux lire en résumé avec ma moitié autant de temps que je le souhaite en lui collant mes pieds glacés dans le dos et je peux rassurer ma gamine tout en terminant un ou deux voire 3 ou 4 chapitres.
        Et cela a révolutionné ma vie sans exagération aucune !
        je reste toutefois fidèle au papier d’une manière un peu détourné : chaque livre apprécié en version numérique fait l’objet d’un achat papier pour ma maman. L’honneur est sauf? ^^

        J'aime

        • LYDIE dit :

          Je lis au lit, équipé d’une lampe qui dirige la lumière sur les pages, ma moitié (enfin, dans mon cas, vu mon volume, plutôt mon tiers !) à côté, collée sous la couette. Et je ne vois pas ce qu’ajouterais une liseuse.
          Quant à l’honneur, se servir de sa pauvre maman comme alibi, ça n’est pas bien joli joli…

          J'aime

          • Stéphanie dit :

            j’ai essayé la lampe frontale et la lampe led qui s’accroche aux bouquins mais ça gênait l’homme et excitait encore plus la ptiote… de plus j’ai des soucis pour voir le soir alors l’augmentation des caractères par la liseuse, c’est cadeau. Et puis, vu le pognon que je mets chaque mois dans mes lectures (dématérialisées pour moi, papier pour maman – qui vit avec nous donc on se gave en livres – et papier évidemment pour mes loupiots) je ne m’estime pas différente de la bouffeuse de livres que j’étais avant et que je suis encore plus aujourd’hui ! le papier ne me manque pas le contenu a toujours primé chez moi (si tu voyais la tronche de mes bouquins, surlignés, annotés…. bref je suis une hérétique sur plein de sujets !).

            J'aime

            • LYDIE dit :

              Ah d’accord ! Moi, je tente de conserver les livres dans le meilleur état possible. Et si je fais une marque, c’est au crayon noir léger en gommant ensuite. Je ne supporte pas les livres abîmés, ça me tord les tripes. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles je ne les prête jamais… en plus de ne jamais les récupérer !

              J'aime

  7. delphdolce dit :

    Bien le bonjour 😉
    Je suis peu active sur les blogs en ce moment mais cela fait plaisir d’en voir un nouveau recommandé en plus pas La Carne 😍
    Au plaisir!

    D.

    J'aime

    • LYDIE dit :

      Bonjour,
      Alors j’espère grâce à mes billets te donner l’envie de commenter, participer, partager, car si tu es là c’est que tu aimes la littérature. Donc échangeons à propos de nos émois littéraires passés ou à venir !

      Bonne journée.

      Aimé par 1 personne

UN SABLÉ MAISON À M'OFFRIR ? C'EST CI-DESSOUS !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s